Des Ralliements pour l’UDP


saharamedia
Dimanche 2 Mai 2010



Deux groupes politiques dirigés par Diawara Gagny, ancien dirigeant du parti Temam et ancien ténor du comité de crise et de l’Alliance populaire progressiste(APP) et Mme Mariem Mint Mohamed viennent de  rendre publique  leur adhésion à l’Union pour la Démocratie et le Progrès (UDP), au cours d’une cérémonie, organisée à Nouakchott, dans  la nuit du  1er au 2 mai. Il y avait, bien évidemment, une délégation des instances du parti,  conduite par le vice- président et sénateur du département de Kaédi, Sanghott Ousmane Racine. Mais aussi, plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles, probablement, quelques badauds, attirés par le son des flûtes et les pas de danse

 

Ces nouveaux  partisans de l’UDP  débarquent,  avec armes et bagages, pour   grossir les rangs du parti présidé par Naha Mint Mouknass, dans un contexte national  marqué par une profonde crise politique.  Les partis de la majorité  et ceux de la coalition de l’opposition démocratique s’observent en chiens de faïence.

Pour la circonstance, le vice président de l’UDP M. Sanghott Ousmane, s'est réjouit  de l'arrivée de deux groupes politiques à sa formation politique, considérant que leur adhésion contribue à l’élargissement, de la base de l'UDP sur toute l'étendue du territoire national.

Justifiant leur adhésion au seul parti politique dirigé par une femme en Mauritanie, Diawara Gagny  et Mme Mariem Mint Mohamed Eddou  ont souligné que leur décision fait suite à leur conviction de l'importance du programme politique de cette formation politique et de son rôle dans l'avenir.  Ils ont  déclaré que «la bonne organisation de l’UDP, la transparence dans la procédure de choix des responsables chargés d’animer les instances du parti, celle des candidatures aux différentes consultations électorales et la proximité entre le sommet et la base de la formation».  Mis bout à bout, ces différents arguments semblent  constituer  l’irrésistible force qui a attiré les nouveaux venus vers les couleurs vertes et blanches de l’Union pour la Démocratie et le Progrès.

 















GABONEWS APAnews