Des anciens présidents de la république opposés aux amendements constitutionnels


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 29 Mars 2017



Des anciens présidents de la république opposés aux amendements constitutionnels
L’union des forces de progrès (UFP), dans un communiqué distribué mercredi, ont salué la position exprimée par d’anciens chefs d’état, rejetant les amendements constitutionnels que le pouvoir s’apprête à soumettre à un referendum.

Il s’agit des présidents Mohamed Khouna O. Haidalla, Ely O. Mohamed Vall et Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi qui avait qualifié cette décision de « coup d’état constitutionnel ».

Le parti a salué les communiqués qui ont été publiés par ces anciens chefs d’état, opposés aux amendements constitutionnels, ajoutant que le communiqué du président Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi « était une expression sincère d’un profond sentiment d’inquiétude face à des dangers qui menacent présentement le pays ».

Pour l’UFP, « une telle déclaration venue d’une personnalité de grande stature comme Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi qui s’est jusqu’ici abstenu de s’immiscer dans les dissensions politiques, signifie qu’il n’y a de place ni à l’indifférence ni à la neutralité. »

Le parti a enfin appelé « toutes les personnes soucieuses de l’intérêt du peuple mauritanien, d’exprimer clairement et fermement leur refus de ce coup d’état constitutionnel qui ouvrira la porte à d’autres changements constitutionnels aux conséquences imprévisibles par la seule volonté d’une seule personne ».
 
 














GABONEWS APAnews