Des avions militaires français survolent le territoire malien pour tenter de localiser le lieu de détention des otages enlevés au Niger


saharamedia
Mardi 21 Septembre 2010



L’armée française continue ce mardi à survoler le territoire malien dans l’espoir de localiser le lieu de détention éventuel des otages enlevés, depuis près d’une semaine, au Niger et que l’on pense être détenus maintenant par Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) dans le nord Mali.

Le ministre français de la défense, Hervé Morin, a déclaré que le sort des otages (5 français et 2 africains) constitue « une source d’inquiétude » permanente pour les autorités françaises, ajoutant qu’il « souhaite ardemment que ses compatriotes puissent revenir le plus tôt possible chez eux, ce qui nécessite que nous livrons tout ce qui est possible pour cela. » Les cinq français disparus et les deux africains (un togolais et un malgache) qui travaillent pour les sociétés Areva (Nucléaire) et Vinci (Construction) ont été enlevés, le 16 septembre dernier, à Arlit, au nord Niger, et tous les soupçons portent sur AQMI qui n’a cessé, depuis le raid franco-mauritanien du 22 juillet 2010 ayant entraîné la mort de 6 de ses combattants dans le désert malien, de menacer la France des pires sévices.

Pour tenter de sauver la vie de ces otages, Paris a dépêché au Niger 80 soldats appartenant aux troupes spéciales et des avions de type Atlantic 3 et des mirages F1CR Plus chargés de survoler les pays du Sahel dans l’espoir de découvrir le lieu de détention des otages. 















GABONEWS APAnews