Des centrales syndicales demandent au gouvernement à ne pas s’immiscer dans ses affaires


Nouakchott - Saharamédias
Mardi 21 Juin 2016



Des centrales syndicales demandent au gouvernement à ne pas s’immiscer dans ses affaires

Dans un communiqué commun publié ce mardi, des centrales syndicales ont demandé au gouvernement de respecter la liberté syndicale telle que garantit par les accords internationaux, accusant le gouvernement d’œuvrer au limogeage du président de l’union du patronat mauritanien.

Ces syndicats ont renouvelé leur soutien au président de l’UNPM, Ahmed Baba O. Ezizi considérant que l’immixtion de l’état dans les affaires des syndicats est contraire aux principes de l’état de droit et constitue une atteinte à la paix sociale dans le pays.

Les 5 centrales syndicales signataires de ce communiqué émettent l’espoir que le gouvernement contribue au renforcement des capacités des partenaires sociaux afin qu’ils puissent jouer le rôle qui leur est dévolu dans le développement économique et social du pays.

Elles ont renouvelé la solidarité de tous les travailleurs mauritaniens avec l’UNPM dans sa lutte pour la défense de la liberté et les droits légaux pour la constitution et l’organisation d’associations syndicales, tels que prévus dans la constitution du pays et les accords de l’organisation internationale du travail.

 

 















GABONEWS APAnews