Des dizaines de chauffeurs de taxi accusent le ministère du Transport de les « écarter » du secteur au profit d’opérateurs influents du secteur


saharamedia
Mardi 7 Février 2012



Des dizaines de chauffeurs de taxi travaillant dans la moughataa de Sebkha, accusent la direction du Transport terrestre de les « écarter » du secteur au profit d’opérateurs influents du secteur, en refusant de leur octroyer des autorisations pour leurs vieilles voitures communément appelées « tout-droit ».

Le porte-parole de cette catégorie de transporteurs urbains, Cheikh Ould Sidi, a déclaré, dans un contact avec Sahara média, qu’ils sont surpris de voir « l’application des nouvelles règles ignorer leur présence dans le secteur, malgré les promesses du ministre du Transport de tenir compte de leur particularité ».

Ces chauffeurs sont allés jusqu’à accuser le ministère de les exclure au profit d’opérateurs du secteur qui n’attendent que cela pour mettre des taxis sur les lignes et zones qu’exploitaient, jusqu’alors, ces vieilles voitures.















GABONEWS APAnews