Des journalistes de la presse privée interpellés par la police


Nouakchott - Saharamédias
Vendredi 25 Août 2017



Des journalistes de la presse privée interpellés par la police
La sûreté mauritanienne a procédé vendredi à l’interrogatoire de trois journalistes de la presse privée à la direction générale de la sûreté.

Selon des sources, des éléments de la police sont arrivés dans les locaux du « quotidien de Nouakchott », paraissant en langue française, interrogé son directeur de publication, Moussa Samba Sy, avant de se rendre à la sûreté nationale.

Par ailleurs trois autres policiers se sont rendus au siège du site « Cridem » et interrogé son premier responsable, Boubacar Bay N’Diaye, avant de le transférer à la direction générale de la sûreté.

Dans une dépêche, le site Cridem affirme que le responsable du site avait été humilié verbalement par les policiers qui étaient chargés de l’interroger.

Un troisième journaliste, Jedna Deïda, directeur de publication du site « Mauriweb », de retour de Nouadhibou, avait subi lui aussi un interrogatoire à la sûreté nationale qui l’avait convoqué par téléphone.

D’autres sources ont révélé que la police recherche actuellement Ahmed O. Cheikh, directeur de publication du journal « Le Calame » qui se trouve actuellement à l’étranger.
 














GABONEWS APAnews