Des journalistes mauritaniens louent la libéralisation de l’espace audiovisuel en Mauritanie


saharamedia
Mercredi 11 Août 2010



Des journalistes mauritaniens louent la libéralisation de l’espace audiovisuel en Mauritanie

Des journalistes mauritaniens ont loué l’option prise par le gouvernement mauritanien allant dans le sens de la libéralisation de l’espace audiovisuel. Ils ont, à l’occasion, demander aussi l’instauration d’un dialogue effectif entre les différents pools politiques mauritaniens.

 

Les participants à la table ronde au cours de laquelle de telles positions ont été soulignées, ont également insisté sur l’importance de la libéralisation de l’espace audiovisuel et de son impact positif sur l’Etat et la société à travers la dynamisation du secteur de la communication et de l’information en Mauritanie.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le secrétaire général de la commission nationale pour l’éducation, la culture et les sciences, Brahim Ould Abdallahi, a invité les nouveaux médias à se soulever contre « le laisser-aller et le manque de professionnalisme » qui, a-t-il dit, sont les plus grands handicaps que connait le secteur aujourd’hui.

A son tour, Houssein Ould Meddou,  président du Syndicat des journalistes mauritaniens, a présenté le texte réglementant la libéralisation de l’espace audiovisuel, mettant l’accent sur ses aspects positifs et négatifs. Comme point positif, il a souligné le passage des médias officiels du statut de « porte-voix » du pouvoir en place à celui d’établissements publics qui, comme leur nom l’indique, sont au service de tous. Et comme point négatif, le président du syndicat des journalistes mauritaniens a cité le maintien du principe d’emprisonnement des journalistes pour des délits de presse.

 















GABONEWS APAnews