Des milliers des personnes pour l’accueil de « l’Ambassadeur mauritanien de la liberté »


saharamedia
Vendredi 4 Juin 2010



Mohamed Ghoulam Ould El Hadj Cheikh, vice président du Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (RNRD-Tawassoul), un parti du courant islamiste modéré, est rentré vendredi à Nouakchott après avoir participé à l’odyssée de la flottille de la liberté, une caravane humanitaire dont l’objectif est de briser le blocus israélien sur Gaza.
Le rescapé mauritanien de la barbarie israélienne a été triomphalement accueilli à l’Aéroport International de Nouakchott par sa famille, ses amis politiques et un public nombreux et très fortement mobilisé. En arrivant à Nouakchott, l’homme politique mauritanien a exprimé la ferme détermination des militants de la cause palestinienne à travers la Ouma islamique à briser le blocus imposé par l’Etat juif contre les gazaouis en disant que « les mauvais traitements infligés par les Israéliens aux volontaires de la caravane humanitaire n’empêcheront pas l’organisation d’autres flottilles pour briser le blocus criminel ». A l’occasion d’une marche contre l’agression israélienne jeudi soir, les responsables de la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD), notamment Ahmed Ould Daddah, qui en assure la présidence tournante et Messaoud Ould Boulkheir, président de l’assemblée nationale, ont invité les marcheurs à se rendre à l’aéroport pour réserver un accueil digne à Ould El Hadj Cheikh. Celui là même qui, après la courageuse odyssée par laquelle il a bravé, au risque de sa vie, l’armée juive est devenu « l’Ambassadeur mauritanien de la liberté »

 

 

 

 















GABONEWS APAnews