Des organisations de la société civile libyenne lancent un appel à la Mauritanie


saharamedia
Mercredi 18 Avril 2012



Quinze (15) organisations de la société civile libyenne ont adressé, aujourd’hui, mardi, un appel aux autorités mauritaniennes, lui demandant de protéger la vie de l’ex chef des renseignements libyens, Abdallahi Senoussi  ( photo) ; et de lui fournir soins médicaux jusqu’à ce qu’il bénéficie d’un procès équitable.

 

          Ces ongs ont exprimé leurs inquiétudes sur l’état de santé de Senoussi, après les déclarations révélées, il y a deux jours, par le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, lors d’une interview donnée à certains médias français. Des déclarations qui ont fait état d’un état de santé quelque peu précaire du patron des renseignements sous Kaddafi.

Les ongs ont également rendu responsable les autorités libyennes de transition de toute dégradation de santé de celui qu’ils appellent ‘’ le criminel Abdallahi Senoussi’’. Ils ont demandé à celles-ci de prendre toutes les mesures pour s’enquérir de son état de santé et le juger pour les crimes dont il est responsable.

Le communiqué a révélé que le peuple libyen s’est beaucoup inquiété, prenant connaissance de la déclaration faite par Mohamed Ould Abdel Aziz, sur le sort de la justice qui ne saurait être, sans le jugement de Senoussi.

Rappelons que Senoussi demandé à la fois par la justice de son pays que le CPI s’est introduit, en mars dernier, dans le territoire mauritanien sous une fausse identité.

Au cours de l’interview qu’il accordée à de TV5 et RFI, Mohamed Ould Abdel Aziz a indiqué que Senoussi souffrait d’un état de santé fragile, lors de sa venue à Nouakchott, mais que sa situation, aujourd’hui, est stationnaire.















GABONEWS APAnews