Des partis de l’opposition demandent l’ouverture d’une enquête sur le crash d’un avion militaire en Adrar


Sahara Médias - Nouakchott
Mardi 19 Mars 2013



Des partis de l’opposition demandent l’ouverture d’une enquête sur le crash d’un avion militaire en Adrar
Les partis de l’opposition mauritanienne ont demandé aux pouvoirs publics d’ouvrir une enquête « indépendante et sérieuse » pour déterminer les circonstances qui ont conduit au crash d’un avion militaire, hier lundi, près de la moughataa d’Aoujeft, wilaya de l’Adrar, nord de la Mauritanie.
Dans un communiqué dont Sahara médias a reçu une copie, le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) a demandé une enquête indépendante pour « déterminer les causes de ces accidents d’avions devenus trop fréquents, qui constituent un autre danger s’ajoutant au maintien d’un régime dangereux pour le présent et l’avenir du pays », selon les termes du communiqué.
Quant au parti « Tawassoul », il a demandé « une enquête sérieuse et objective sur cet incident et sur tous ceux qui l’ont précédé » pour connaitre les raisons et situer les responsabilités ainsi qu’apporter l’information que réclame l’opinion publique nationale et les familles des victimes.
Même son de cloche chez le parti UFP (Union des forces de progrès) qui réclament lui aussi une enquête sérieuse pour situer les responsabilités dans ce nouveau drame et punir ceux qui font peu de cas de la vie des soldats, quelle que soit leur position.
Notons que le ministère de la Défense mauritanien avait confirmé le crash d’un avion militaire de type Tukano, hier lundi, près de la ville d’Aoujeft, lors d’un vol de contrôle après une révision de  l’appareil. Le ministère a, dans un communiqué publié  à cette occasion, rendu hommage au sergent mécanicien M’Bodj Boubacar, qui a perdu la vie dans cet accident, alors que le pilote de l’avion, le capitaine Ahmed Taleb Ould Hmeyada, s’en est sorti avec des blessures après avoir utilisé le siège éjectable, selon le communiqué.














GABONEWS APAnews