Des prisonniers salafistes demandent une enquête après le décès de l’un des leurs


Saharamedias/Nouakchott
Lundi 20 Octobre 2014


Des prisonniers salafistes ont exigé l’ouverture d’une enquête « rapide et transparente » pour tirer au clair les conditions de décès, dimanche dernier, d’un des leurs qu’ils supposent être dû à des « complications » suite au jet de gaz lacrymogènes par les gardes de la prison civile de Nouakchott.


Des prisonniers salafistes demandent une enquête après le décès de l’un des leurs
Le prisonnier salafiste Didi Ould Bezeid a déclaré, dans ce sens, que l’assaut lancé par les gardes a causé des blessures de diverses gravités, ajoutant que le détenu décédé a été victime de cet assaut « sauvage » et « non justifié ».
Il a poursuivi disant, dans une déclaration à Saharamédias, que les gardes ont versé un déluge de gaz lacrymogène sur les prisonniers « sans sommation ».
Des prisonniers salafistes avaient eu des accrochages avec des éléments de la garde qui voulaient opérer une fouille des cellules, ce que les détenus avaient considéré comme une « provocation » et une action ne suivant pas les règles établies.
Les sources sécuritaires, elles, soulignent qu’il s’agit d’une procédure légale qui visent à s’assurer des conditions de sécurité à l’intérieur de la prison.














GABONEWS APAnews