Des salafistes mauritaniens se disent victimes de la « marginalisation » et de « l’extrémisme »


Saharamédias/Nouakchott
Dimanche 6 Avril 2014


Des prisonniers salafistes mauritaniens ont demandé aux autorités mauritaniennes de revoir leur vision sécuritaire et judiciaire envers eux, pour qu’elle soit en conformité avec le dialogue et les remises en cause précédents.


Des salafistes mauritaniens se disent victimes de la « marginalisation » et de « l’extrémisme »
Dans un communiqué rendu public ce dimanche, ces  prisonniers salafistes déclarent s’opposer au refus des autorités de leur accorder la liberté provisoire indiquant que cela  est contradictoire à la loi et relève d’une discrimination injustifiée à leurs égards.
Ce groupe de détenus qui purgent des peines pour appartenance à Al qaeda, pour certains, disent rappeler à l’opinion publique nationale qu’ils souffrent de discrimination et de peines lourdes, parfois « forgées » pour ce qu’ils assimilent à un délit de facies. 














GABONEWS APAnews