Des salafistes menacent d’user de violence pour protester contre ce qu’ils considèrent comme une volonté manifeste de les affamer en prison


saharamedia
Dimanche 12 Décembre 2010



Des salafistes menacent d’user de violence pour protester contre ce qu’ils considèrent comme une volonté manifeste de les affamer en prison

Des prisonniers salafistes incarcérés dans la prison civile de Nouakchott, ont menacé d’user de violence, si l’administration de la maison d’arrêt ne s’emploie pas à leur fournir, de manière régulière et saine, les repas prévus dans la journée.

L’un de ces prisonniers a déclaré à Sahara média, par un contact téléphonique, que leurs conditions sont des plus difficiles depuis plusieurs semaines, mettant en garde contre le drame qui pourrait survenir à l’intérieur de la prison à cause de la nourriture qui, si elle n’est pas tout simplement absente, est mauvaise dans la plupart des cas. Il a même indiqué que durant les trois derniers jours, les prisonniers n’ont reçu aucun repas, ce qui, ajoute,  notre interlocuteur, est contraire aux plus élémentaires des droits humains, célébrés dans le pays, il y a seulement deux jours, de « manière tout à fait anodine ».

La prison civile de Nouakchott accueille actuellement des dizaines de prisonniers salafistes qui ont été rejoint, il y a quelques mois, par des prisonniers de droits communs, transférés, selon un salafiste, suite à l’apparition d’une mystérieuse maladie à la prison de Dar Naim, et grâce à l’intervention de parents et proches bien introduits dans les milieux du pouvoir.















GABONEWS APAnews