Des sit-in devant le Parlement avant l’ouverture de la nouvelle session


saharamedia
Lundi 9 Mai 2011



Les travailleurs non permanents de la Société mauritanienne d’électricité (Somelec) ont demandé, au cours d’un sit-in organisé ce lundi matin devant l’Assemblée nationale, quelques heures seulement avant l’ouverture de la nouvelle session parlementaire, de « mettre la pression sur le gouvernement pour qu’ils soient engagés de manière définitive dans l’entreprise ».

Dans un entretien avec Sahara média, le porte-parole de ces travailleurs, Brahim Ould Sid’el Moctar, a nié l’existence d’une quelconque coloration politique à la série de manifestations qu’ils ont organisé depuis un mois, précisant qu’ils demandent seulement à ce que le Code du travail soit appliqué dans sa clause qui dit que « la durée d’un travail non permanent ne doit pas dépasser 6 mois ».

Il a ajouté que certains des travailleurs qui revendiquent leur droit à l’embauche définitive travaillent pour la Somelec depuis 13 ans et qu’ils ont épuisé tous les recours possibles avant de demander maintenant l’intervention des élus du peuple.

 

Dans un autre sit-in devant l’Assemblée nationale, les partisans du prisonnier Ahmed Ould Khattry ont, eux aussi, à ce qu’il soit libéré ou présenté devant un juge.

Au nom des manifestants, Jeddou Ould Sghair a lancé un appel pressant aux parlementaires pour qu’ils examinent de plus près le « cas Ahmed Ould Khattry », indiquant qu’il est inconcevable que l’homme soit maintenu en prison deux ans sans pouvoir bénéficier d’un procès équitable.















GABONEWS APAnews