Des sources sécuritaires au Mali et au Niger disent leurs craintes de voir des armes lourdes libyennes tomber entre les mains d’Al Qaeda


saharamedia
Vendredi 25 Mars 2011



Des sources sécuritaires maliennes et nigériennes ont révélé, vendredi, qu’Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI) a réussi à s’emparer d’armes lourdes en Libye, profitant des combats qui opposent, dans ce pays, les forces restées fidèles au colonel Kadhafi et les insurgés.

Une telle situation, ajoutent ces sources, est de nature à provoquer l’inquiétude des autorités maliennes, nigériennes et mauritaniennes.

Une source malienne qui a préféré gardé l’anonymat, a déclaré à l’Agence France Press que les autorités de son pays ont « des informations sûres qui font qu’elles sont très inquiètes de la menace qui pèse sur la zone tout entière, du fait qu’AMI a profité de la situation qui prévaut en Libye pour mettre la main sur des armes lourdes qui ont été transporté dans la région du Sahel ».

 

Dans le même ordre d’idée, une source militaire nigérienne qui se trouve en ce moment au Mali, a indiqué avoir « les mêmes informations », précisant que parmi les armes tombées entre les mains d’AQMI figurent des missiles Sam 7 qui sont utilisés contre les raids aériens, ce qui est très inquiétant pour nous ».

La source a précisé qu’Al Qaeda peut avoir ces armes de deux manières : soit par le canal d’individus qui arrivent à s’emparer de ces armes en Libye et ensuite les vendre à AQMI, soit que des éléments de celle-ci vont eux-mêmes dans ce pays en guerre pour tenter de trouver de telles armes. Répondant à une question à ce sujet, depuis le Mali, une source sécuritaire mauritanienne a répondu qu’il est du « devoir des autorités dans ces pays de coopérer sur le plan sécuritaire pour parer à toutes éventualités ».

 















GABONEWS APAnews