Des travailleurs du secteur de la pêche supplient le président Aziz d’intervenir pour pousser leurs employeurs à payer leurs arriérés de salaires


saharamedia
Lundi 19 Décembre 2011



Les travailleurs de l’Office national d’inspection sanitaire et de pisciculture (ONISPA) et de l’Institut mauritanien de recherches océanographiques et de pêche (IMROP) ont lancé un appel pressant au président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz pour que leurs employeurs consentent à leurs payer des arriérés de salaires.

Dans une lettre adressée au président de la République, et dont Sahara média a reçu une copie, les employeurs de ces deux structures indiquent qu’ils vivent « une situation depuis 2011 consécutive au retard du payement de leurs salaires ».

 

Ils ajoutent que de tels retards « ont eu comme conséquence l’instauration d’un climat d’instabilité dans la vie des employés à tous les niveaux de leurs conditions de vie (factures d’eau et d’électricité, scolarité des enfants).

 

Ils ont attiré l’attention du président que la plupart d’entre eux « n’ont pas d’autres revenus que leurs salaires et qu’aucune issue à leurs problèmes ne semblent pointer à l’horizon », selon leur propos.















GABONEWS APAnews