Des veuves et des orphelins demandent au président d’intervenir pour empêcher la destruction de leurs maisons


saharamedia
Mercredi 6 Octobre 2010



Un groupe de familles renfermant en leur sein des veuves et des orphelins ont lancé un appel au président Mohamed Ould Abdel Aziz pour qu’il intervienne en vue d’empêcher la destruction de leurs maisons que ces citoyens disent occuper depuis 13, au km 13 sur la route Nouakchott-Rosso.

Dans une lettre adressée au président de la République, ce groupe déclare que ces familles ont élu domicile dans cette zone, venant de la « kebba » d’El Mina, en 1997, pour échapper « aux mauvaises conditions de vue dans ce lieu », selon leur déclaration.

Dans la lettre, ce groupe évoque la construction sur le lieu susdit de « 20 maisons en dur, d’une mosquée et d’un mahadra » et indique, que le 05/10/2010, une unité composée de policiers et de gardes les a informé les familles que le « hakem d’El Mina a donné l’ordre de détruire ces maisons dans un délai de deux jours ». Il précise qu’une tentative de faire renoncer l’autorité administrative à cette décision qualifiée d’inique, par ces familles, a été faite mais sans résultats, le hakem ayant précisé que la mesure est irréversible.

C’est, conclut ce groupe de familles, « la raison qui nous a poussé à adresser cette lettre au président des pauvres pour que justice soit faite et que la mesure qui touche essentiellement des veuves et des orphelins soit suspendue ».















GABONEWS APAnews