Deux salafistes condamnés à morts de retour dans la prison civile de Nouakchott


Nouakchott - Saharamédias
Mardi 9 Mai 2017



Deux salafistes condamnés à morts de retour dans la prison civile de Nouakchott
Les autorités mauritaniennes ont ramené à la prison civile de Nouakchott, deux détenus salafistes condamnés à mort, depuis le pénitencier de la base de Salah Eddine, dans le désert mauritanien.

Aucune précision à propos de ce retour de ces deux condamnés à la prison de Nouakchott, confirmé cependant à Sahara Media par des sources sécuritaires.

Outre El Khadim O. Semane, condamné en 2008 à la peine capitale,  accusé d’être l’instigateur d’opérations terroristes qui ont coûté la vi à des militaires mauritaniens et d’être l’émir d’une cellule djihadiste affiliée à Aqmi, ce serait Saleck O. Cheikh, le prisonnier qui s’était évadé en 2016 de la prison civile de Nouakchott, avant d’être arrêté en Guinée.

Ce dernier avait été condamné à mort après son arrestation parmi un commando venu du Mali pour attenter à la vie du président Mohamed O. Abdel Aziz et commettre un attentat contre des institutions à Nouakchott.

Les mêmes sources précisent que les deux prisonniers sont arrivés à la prison civile au milieu de mesures se sécurité renforcées.
 














GABONEWS APAnews