Dialogue : L’opposition accepte de ne pas « passer » sur la convocation du collège électorale


Saharamédias/nouakchott
Samedi 19 Avril 2014


Des sources concordantes ont indiqué que le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) a accepté de ne pas s’opposer à la convocation du collège électoral après-demain, 21 avril, pour la présidentielle de juin prochain, et ce en considération de la situation constitutionnelle et juridique, contre la poursuite du dialogue entre lui et le pouvoir pour une durée de 12 jours.


Dialogue : L’opposition accepte de ne pas « passer » sur la convocation du collège électorale
Le président de la délégation du FNDU à ce dialogue, l’ancien Premier ministre et actuel président du parti Adil, Yahya Ould Ahmed Waghef, a présenté la nouvelle proposition du forum lors de la rencontre de vendredi avec Sidi Mohamed Ould Mahama et Abdesselam Ould Horma, respectivement chef de la délégation de la majorité et de la Coalition pour une alternance pacifique (CAP).
La proposition du FNDU, que le ministre Ould Mahama a promis d’étudier, est venue pour sauver le dialogue de l’échec après sa suspension suite à des divergences profondes sur l’échéancier.
Ould Maham avait déclaré que le gouvernement ne peut pas changer la date de convocation du collège électoral pour ne pas enfreindre la loi en la matière. Alors que l’opposition, et notamment le FNDU, refuse ce qu’elle considère comme des « lignes rouges » placées par la majorité et le gouvernement en particulier en ce qui concerne la date de l’élection présidentielle.
 














GABONEWS APAnews