Dialogue : La majorité accepterait finalement le principe de limitation des prérogatives du Président


saharamedia
Vendredi 7 Octobre 2011



Une source à l’intérieur de l’atelier du Code électoral dans le cadre du dialogue national en cours depuis trois semaines, a révélé que les représentants de la Majorité disent comprendre la volonté de l’opposition d’arriver à la limitation des prérogatives du Président au profit du Premier ministre et du Parlement.

La source, qui a préféré garder l’anonymat, a déclaré à Sahara média que la proposition de l’opposition, sur ce point, donne au Premier ministre le rôle de chef du Gouvernement qui sera nommé, désormais, par la majorité parlementaire, « même s’il appartient au camp de l’opposition » et avec des prérogatives élargies.

Mais la source indique que les représentants de la Majorité ont refusé la proposition de l’Opposition à propos de l’Agence indépendante chargée de l’organisation des élections, de l’enregistrement jusqu’à la proclamation des résultats, avec le recours au ministère de l’Intérieur dans certains cas.

 

La majorité propose plutôt l’organisation des élections par le ministère de l’Intérieur en collaboration avec  l’Agence, ce que l’opposition a refusé de manière catégorique.

En ce qui concerne la mise à l’écart de l’armée de la politique, l’opposition propose que le Basep soit rattaché à l’armée et que la sécurité présidentielle dépende de la gendarmerie. Cette proposition a également été rejetée par la Majorité.















GABONEWS APAnews