EBOLA pousse le président ghanaéen à « ignorer » des ministres guinéens


Saharamedias+Agences
Mercredi 17 Septembre 2014


Le président ghanéen, John Dramani Mahama, en visite de courtoisie en Guinée (Conakry), où sévit depuis le mois de février l'épidémie hémorragique à virus Ebola, a sciemment évité de serrer la main des ministres guinéens venus l'accueillir.


EBOLA pousse le président ghanaéen à « ignorer » des ministres guinéens
Cette information rapporté par l’agence Anadolu, montre en elle-même l’extrême tension que provoque l’épidémie d’ébola dans beaucoup de pays africains dont certains sont allés même jusqu’à fermer leurs frontières pour éviter tout risque de contamination. Mahama est arrivé lundi soir dans la capitale guinéenne en sa qualité de président en exercice de la Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), afin d'encourager le pays à respecter les mesures nécessaires pour combattre l’épidémie hémorragique. Accueilli à l’aéroport international Gbessia-Conakry par son homologue guinéen, Alpha Condé, le chef d’Etat ghanéen a serré la main du président guinéen et du corps diplomatique mais a évité de serrer la main aux ministres et présidents des institutions républicaines présents à cette cérémonie. En tant que Président en exercice de la CEDEAO, Mahama s'est rendu dans les différents pays membres de la CEDEAO touchés par l’épidémie Ebola, à savoir la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, dans la journée de lundi, en commençant par Monrovia et finissant par Freetown.














GABONEWS APAnews