Economes et surveillants généraux remis à la disponibilité du ministère de l’enseignement fondamental par celui de l’enseignement supérieur et secondaire manifestent devant la présidence


saharamedia
Mardi 28 Septembre 2010



Des dizaines de surveillants généraux et d’économes démis de leurs fonctions par le ministère de l’enseignement supérieur et secondaire et remis à la disponibilité du département de l’enseignement fondamental, ont manifesté mardi, devant la présidence de la République.

Les manifestants ont qualifié d’injuste la mesure qui les enlève de leurs postes dans des établissements d’enseignement secondaire et ont remis une lettre adressée au président de la République au bureau d’accueil de la présidence. Ils ont également distribué un communiqué de presse à propos de l’offre que le ministère leur aurait faite de reprendre le travail mais en tant que simples surveillants et ont qualifié la réponse donnée par le ministre de l’enseignement supérieur et secondaire à une lettre de l’IGE (inspection générale d’Etat) de « tendancieuse ».

Ils également déclaré que le ministre « continue toujours à vouloir induire en erreur l’opinion publique, les responsables et même la plus haute autorité du pays », selon leur expression. Ils ont aussi précisé que les membres du « groupe qui a été épargné continuent encore à percevoir leurs salaires et à travailler dans des établissements d’enseignement secondaire. »

 

Enfin, les manifestants ont demandé aux institutions de contrôle de mener des investigations pour tirer au clair cette affaire et pousser le ministre à « respecter les textes de loi en ce domaine, promettant de maintenir la pression jusqu’à obtention de leurs droits », selon leurs dires.















GABONEWS APAnews