Efforts accrus du Maroc pour intégrer la CEDEAO


Nouakchott - Saharamédias
Dimanche 19 Mars 2017



Efforts accrus du Maroc pour intégrer la CEDEAO
Le ministre marocain des affaires étrangères et de la coopération, Salah Eddine Mezouar est arrivé hier à Dakar, où il a rencontré le chef de l’état sénégalais Macky Sall, dans le cadre d’une tournée africaine destinée à faire campagne pour l’adhésion du royaume à la communauté économique de l’Afrique de l’ouest.

Le ministre doit se rendre, après le Sénégal en Guinée Bissau et au Niger.

Dans une déclaration à la presse, le chef de la diplomatie marocaine a situé sa visite dans le cadre des rapports privilégiés qu’entretiennent le roi Mohamed VI et le président Macky Sall, réaffirmant le souci du Maroc d’associer le Sénégal et ses institutions à toute action entreprise.

Il a rappelé que le Sénégal était demeuré aux côtés du Maroc pour son retour dans sa famille institutionnelle africaine.

Aujourd’hui a joute le ministre, le Maroc amorce une autre entreprise, celle d’intégrer la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest, une initiative fortement soutenue par le chef de l’état sénégalais, affirme-t-il.

Le chef de la diplomatie marocaine ajoute par ailleurs que la demande marocaine n’est pas fortuite, mais qu’elle découle d’une histoire commune partagée par le Maroc et cet espace économique, de même que des relations culturelles, humaines et économiques entre les deux parties et un partenariat lié à la sécurité et au développement qui caractérise les liens du Maroc avec cet espace régional.
 
Pour le ministre la volonté du Maroc d’intégrer cet espace économique découle d’une logique celle d’être lié déjà avec les pays membres par des accords, des partenariats, des investissements et des échanges culturels.

Selon le ministre les différentes visites effectuées par le roi Mohamed VI dans ces pays, confirment l’intérêt porté à cet espace de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest.

Mezouar réaffirme que ce partenariat est important à la fois pour le Maroc et pour la CEDEAO, car il fera de celle-ci la 16ème puissance économique de part le monde.
 
 
 
 














GABONEWS APAnews