Escalade entre le pouvoir et le sénat : un palier de plus


Nouakchott - Saharamédias
Vendredi 2 Juin 2017



Escalade entre le pouvoir et le sénat : un palier de plus
Les sénateurs semblent vouloir pousser le bouchon plus loin dans leur bras de fer avec le président Mohamed O. Abdel Aziz.

Lors de la conférence des présidents issue de la chambre, en présence de la ministre chargée des relations avec le parlement, le sénateur UDP de M’Bout Youssouf Sylla, a proposé la mise sur pied d’une commission parlementaire chargée d’enquêter sur les origines du patrimoine de la fondation « Errahma » créée par le défunt fils du président Aziz.

Il s’agit là d’une nouvelle escalade dans le conflit qui oppose la chambre haute au chef de l’état, accusé par le sénat de mener un coup d’état constitutionnel, en décidant de recourir à un referendum autour des amendements constitutionnels déjà rejetés par elle.

La fondation « Errahma » avait été créée en 2014 par le défunt fils du président de la république, Ahmedou O. Abdel Aziz, auquel avait succédé son frère aîné, Beder O. Abdel Aziz.

Cette fondation avait été accusée très souvent de financer ses activités caritatives grâce à des deniers publics, ce qu’elle avait démenti en 2015, en déclarant que son patrimoine était le fruit d’efforts et de coordination au plan international avec des organisations et fondations similaires.

Seulement la dimension prise par cette fondation en un temps record et sa présence dans les régions du pays, ont fait naître chez certains la suspicion quant à l’origine de ses financements.
 
 
 














GABONEWS APAnews