Evasion spectaculaire d’un Salafiste depuis la prison civile de Nouakchott


Nouakchott - Saharamédias
Vendredi 1 Janvier 2016



Evasion spectaculaire d’un Salafiste depuis la prison civile de Nouakchott
Alerte générale des forces de sécurité à Nouakchott depuis jeudi soir après qu’un détenu Salafiste se soit évadé de la prison civile de Nouakchott.

Salek O. Cheikh se serait évadé dans des conditions non encore élucidées.

Une source officielle a confirmé à Sahara Media la disparition du  détenu sans confirmer son évasion.
La même source qui a souhaité garder l’anonymat a révélé qu’une commission, chargée de faire la lumière sur cette disparition a été mise sur pied.

La dernière apparition du Salafiste sur les caméras de la prison remonte à jeudi 13 heures alors qu’il recevait la visite de sa sœur.

O. Cheikh, condamné à mort par la justice mauritanienne accusé de terrorisme d’appartenance à AQMI, et d’implication dans des opérations menaçant la sécurité du pays.

Il fait parti d’un commando envoyé en 2011 par Al Qaida à bord de deux véhicules avec pour mission de mener des opérations terroristes à Nouakchott, appuyés par un troisième véhicule chargé de la logistique.

L’armée mauritanienne, dont des éléments du bataillon de la sécurité présidentielle ont mis échec à l’opération en faisant exploser l’un des véhicules à l’entrée de la capitale.

Le deuxième véhicule avait découvert plus tard près de la moughata de R’Kiz.

Des affrontements violents avaient opposé à l’époque l’armée mauritanienne au groupe armé dans les forêts situées aux abords du fleuve, à l’issue desquelles 4 éléments d’Al Qaida avaient été tués et 13 soldats mauritaniens blessés, dont deux officiers.

O. Cheikh avait été arrêté au cours de cette opération.

Al Qaida avait annoncé que l’un des véhicules devait exploser à la présidence pour attenter à la vie du président Mohamed O. Abdel Aziz, accusé par ce groupe d’aider la France dans sa guerre contre le mouvement.

Cette opération, préparée dans les camps d’Al Qaida dans le nord Mali, est la plus importante jamais tentée à l’intérieur de la Mauritanie.
 
 
 
 
 














GABONEWS APAnews