FNDU : campagne d’intimidation contre les parlementaires pour adopter les amendements constitutionnels


Nouakchott - Saharamédias
Lundi 6 Mars 2017



FNDU : campagne d’intimidation contre les parlementaires pour adopter les amendements constitutionnels
Le forum national pour la démocratie et l’unité a vigoureusement condamné ce qu’il a appelé « le recours à l’autorité et aux égards dus au rang du chef de l’état contre les parties politiques qui n’évoluent pas dans le sillage du pouvoir »

Il a accusé le président Mohamed O. Abdel Aziz de vouloir imposer les amendements constitutionnels en convoquant les sénateurs, dans le cadre de la campagne d’intimidation et de tentation contre la volonté de l’écrasante majorité du peuple mauritanien, dans une conjoncture politique délétère et divergente.

Dans un communiqué distribué lundi, le FNDU considère que le recours à l’utilisation des moyens de l’état est en contradiction flagrante avec le texte et l’esprit de la constitution.

Pour le FNDU recevoir individuellement les sénateurs laisse penser que  l’audience n’est pas destinée à faire passer un discours politique ou bien à évoquer des questions nationales, mais plutôt une tentative de jouer sur les spécificités en faisant usage « du bâton et de la carotte ».

Le recours à de telles pratiques, selon le forum est un manque de considération pour les députés et sénateurs et une violation flagrante de la séparation des pouvoirs exécutif et législatif et une tentative délibérée de subordonner ce dernier au précédent.

Enfin le plus grand rassemblement de l’opposition mauritanienne a appelé les parlementaires à refuser de cautionner les amendements constitutionnels qui rétrécissent la représentation populaire par la suppression de l’une des chambres parlementaires sans raison, la dénaturation du drapeau national, qui accentue les dissensions au sein du peuple et exacerbe davantage la crise politique dans le pays.
 














GABONEWS APAnews