Festivités du cinquantenaire de l’indépendance nationale


saharamedia
Lundi 24 Mai 2010



Festivités du cinquantenaire de l’indépendance nationale

Les préparatifs vont bon train

Le peuple mauritanien dans toutes ses composantes, fier de son passé, uni autour de l’idéal de la nation et animé d’une foi ardente en son avenir a décidé de fêter, le cinquantenaire de l’indépendance nationale,  évènement exceptionnel, tout au long de l’année 2010 par une série de manifestations sur toute l’étendue du territoire national », devant culminer avec la fête de l'indépendance le 28 novembre. Dans l’ensemble, les mauritaniens souhaitent  que 2010, l’année du cinquantenaire de l’indépendance du pays  soit synonyme de « concorde nationale et de jalon lumineux ».

 

Le premier acte de ce cycle de festivités aura été la première réunion, dimanche soir au palais des congrès à Nouakchott,  de la commission interministérielle chargée de préparer les festivités commémorant le cinquantenaire de l'indépendance nationale. Présidée par l e ministre secrétaire général de la présidence de la République, M. Sy Adama, cette commission  regroupe en sein des représentants des secteurs publics, des élus, des centrales syndicales et des organisations de la société civile. Elle a pour « objectif d'établir une conception de la marche de la Mauritanie au cours des 50 dernières années, d'aborder les étapes historiques et civilisationnelles qu'a franchies la nation et de mettre cela à profit dans la commémoration du cinquantenaire de l'indépendance nationale » .

 

 

La dite commission, ouverte à toutes les contributions, œuvrera, de l’avis de son président, «  à faire ressortir les valeurs du sacrifice et de l'action visant l'édification de la nation mauritanienne, le renforcement de la cohésion nationale et la réaffirmation du lien des générations présentes et futures avec la patrie ».

La commission travaillera conformément à un agenda basé sur la répartition des rôles en vue de toucher tous les aspects de l'opération de manière à permettre le succès de cet évènement, le premier de son genre dans le pays.

A cette occasion, M. Sy Adama, président de la commission a précisé que la Mauritanie commémore cette année, à l'instar de 17 autres pays africains le cinquantenaire de l'accession à la souveraineté nationale, précisant que par "cette symbolique, nos pays entendent interroger notre mémoire collective sur les évènement capitalisés tout au long de ces cinquante dernières années, de même qu'instruire dans une vision du futur, leur volonté de se départir de nombres de pesanteurs historiques ayant empêché ou significativement réduit, l'expression pleine et entière de cette souveraineté ". Il a ajouté que par cette décision, nos pays donnent à chaque citoyen l'opportunité de mesurer les progrès achevés et réfléchir sur les enjeux du futur.

Le président de la commission a souligné qu'il est demandé, à travers cette manifestation, de retracer et de valoriser notre histoire contemporaine d'Etat et de Nation, en faisant de notre cinquantenaire un puissant moteur pour la relecture de notre mémoire collective et pour la prospection de notre futur.

Il a précisé que la prospective se voudra cependant une rupture dynamique pour les besoins d'une véritable culture de renaissance. Aussi, a-t-il dit, se doit-elle d'être marquée par une volonté inébranlable de changer positivement le devenir de notre pays à la lumière des ambitions du programme pour le changement constructif, qui demeure le cadre d'expression le plus articulé quant au contrat de confiance entre le président de la république et la Nation.

La commission préparatoire regroupe des représentants de l'administration, du privé, de la société civile et peut s'adjoindre toute personne ressource à même de contribuer à la réussite de l'évènement, soulignant que l'objectif de cette pluralité d'expériences et de compétences est de performer un "Evénement" sur la base d'un programme de manifestations expressives et innovantes et à fortes doses de symboliques. Les intervenants ont été unanimes à louer ce genre d'initiatives très importantes, car de nature à jeter la lumière sur des étapes lumineuses de l'histoire du pays.

Ils ont aussi affirmé que l'objectif de cet événement n'est pas de juger le passé avec ses succès et ses échecs mais plutôt de profiter de l'expérience du passé et d'élargir le cercle de l'espoir d'un avenir prometteur de la Mauritanie liant son présent à son passé radieux.

 















GABONEWS APAnews