Fête de la musique : une fête pleinement réussie


saharamedia
Mercredi 23 Juin 2010



En Mauritanie, la fête de la musique est l'occasion pour de nombreuses formations musicales de se produire sur scène devant un public nombreux. Cette fête est devenue un événement incontournable, un rendez-vous annuel inscrit dans les habitudes des amateurs de musique et de danse en Mauritanie. Cette année, le ton de la fête a été donné à travers une conférence de presse organisée par le centre culturel français avec le rappeur franco-tunisien du groupe sniper Tunsiano  et son ami Aketo. Une confèrence de presse au cours de laquelle le rappeur a répondu aux questions des journalistes venus très nombreux

 

Sur le terrain, quatre sites ont été installés dans la ville de Nouakchott.  Le premier au CCF, le deuxième  au 5eme, le troisième à Arafat, le quatrième à Teyaret et le cinquième à l’ancienne maison de jeunes avec l’appui du centre culturel français et d’operateurs et mécènes mauritaniens.

La musique traditionnelle maure été présentée par la diva Dimi Mint Abba qui a été ovationnée et bien applaudie du  grand public nouakchottois venu très nombreux ainsi Mohamed Ould Seyid qui n’a nullement démérité.  La puissance de la voix et des rythmes peulh de Seydou Nourou Gueye et Hamadi Gawdel Ba, du tradi-moderne et les guitares électriques, batteries, guitares basse sont, pour leur part, venus appuyer les instruments traditionnels du Dental à la grande satisfaction d’un public délirant.  Les groupes touaregs Tafleste venus du Niger et walfadjiri du style afro-peulh et afro-Serbaat ont porté le public à une apothéose grandiose. Il est à noter qu'une scène, à ciel ouvert, a été programmée au terrain de basket  situé en face du CCF.

La fête de la musique a été l’occasion de  jouer, de chanter et de danser non seulement  pour les artistes confirmés et les amateurs mais elle a, aussi, été, l’occasion pour un public curieux et enthousiaste de découvrir et, tout simplement, de  profiter des diverses prestations et jam sessions.

Enfin de soirée, le hip-hop a été bel et bien été représenté avec, cette année, le retour du fameux Tunsiano qui,  en 2009 lors du festival assalamalekoum, a conquis le public qui a repris, comme l'an dernière, les paroles du jeunes rappeur franco-tunisien.


 















GABONEWS APAnews