Financement japonais pour une école privée à Nouakchott


Sahara Médias - Nouakchott
Mardi 5 Mars 2013



Financement japonais pour une école privée à Nouakchott
L’ambassadeur du Japon en Mauritanie, Hiroshi AZUMA, et le président de l’école privée Cheikh Moussa, Ismaila Moussa BA, ont procédé, mardi 5 mars 2013, à la signature du contrat de don relatif au projet d’aménagement de l’Ecole Cheikh Moussa.
 
Il s’agit du financement par le Gouvernement du Japon, au titre de l’Aide Japonaise Non-Remboursable pour les Projets Locaux (APL), pour un montant qui s’élève à 31.000.000 d’ouguiyas (environ 83.207 euros) destiné à la  construction d’un bâtiment scolaire d’un étage composé de cinq salles de classes, une bibliothèque et six latrines.
 
Pour le gouvernement du Japon, « l’objectif de ce projet est d’offrir de meilleures conditions d’accueil aux 975 élèves régulièrement inscrits dans cette école et améliorer les conditions de travail des 74 enseignants et employés au service de l’école. » De plus, poursuit le communiqué dont Sahara médias a reçu une copie, « la mise à disposition d’une bibliothèque permettra de créer un environnement favorable à la lecture pour les élèves. Les latrines aussi serviront à améliorer les conditions d’hygiène et de salubrité au sein de l’école. »
Notons que le Japon a beaucoup investi en Mauritanie dans le domaine de l’éducation au secteur public, par la construction d’écoles, notamment à Nouakchott. Il est aussi présent, dans l’appui à la pêche à travers le port artisanal de pêche de Nouadhibou et le Marché de poisson de Nouakchott.














GABONEWS APAnews