France : après la fermeture des mosquées, dissolution d’associations islamiques


Saharamédias - Agences
Mercredi 13 Janvier 2016



France : après la fermeture des mosquées, dissolution d’associations islamiques
Le ministre français de l’intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi la dissolution de trois associations culturelles islamiques accusées « d’extrémisme et d’incitation à la haine ».

Dans un point de presse Cazeneuve a dit qu’il n’y avait pas de place en France pour les groupes qui appellent au terrorisme et à la haine.

Ces associations étaient gérées par une mosquée parisienne fermée après les récents attentats de Paris en même temps que deux autres mosquées à Lyon et Saint-Marnes.

Le ministre français avait affirmé que la police avait découvert, dans ces mosquées d’armes et de documents appelant au Djihad, en plus d’une école coranique non autorisée par les autorités.

C’est la première fois que les autorités françaises décident la fermeture de mosquées et la dissolution d’associations islamiques après les récents attentats de Paris qui ont fait 130 victimes et revendiqués par l’état islamique.
 
 
  














GABONEWS APAnews