France : promesse officielle d’un appui aux forces déployées en Afrique


Saharamédias - Agences
Lundi 31 Juillet 2017



France : promesse officielle d’un appui aux forces déployées en Afrique
La ministre française des armées, Florence Barley s’est engagée depuis le Tchad, première étape de sa tournée africaine, à mettre à la disposition des soldats français engagés dans le cadre de l’opération Barkhane, les moyens nécessaires leur permettant de mener à bien leur mission.

Cette promesse de la ministre française intervient quelques semaines après un changement à la tête de l’état major des armées, le général De Villers ayant démissionné, après une réunion à huis clos avec le président français qui venait de prêter serment, réunion au cours de laquelle avait été annoncée une coupe budgétaire de 850 millions d’euros.

Cet engagement la ministre française l’a formulé devant le commandant  de la force Barkhane à N’Djamena.

Elle doit rencontrer ce lundi le président tchadien Idriss Deby Itno, avant de se rendre au Niger et au mali pour y rencontrer les chefs d’état de ces pays selon un communiqué du ministère français de la défense.

La ministre française sera accompagnée par son homologue allemand, lors d’une partie du périple.

La France déploie actuellement 4 milles soldats dans le cadre de cette opération pour lutter contre les djihadistes au Sahel et avait appelé récemment à la création d’une force africaine des 5 pays de la région (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso) pour lutter contre les groupes armés.

La création de cette force de 5000 hommes nécessite un financement de 423 millions d’euros, non encore obtenu, d’autant que les Etats Unis s’étaient opposés à la création de cette force lors des débats aux nations unies.

De grands espaces de cette région échappent encore au contrôle des forces françaises et africaines, souvent l’objet d’attaques meurtrières de la part des différents groupes armés islamistes.
 
 
 
 














GABONEWS APAnews