Fusions de 3 partis politiques et cadres indépendants


saharamedia
Mercredi 21 Avril 2010



 

Le Pacte National pour le Développement et la Démocratie (PNDD-ADHIL),  parti au pouvoir d’avril 2007 à août 2008, la Rassemblement du Peuple Mauritanien (RPM) de Louleid Ould Weddad,  l’Alternative de  Mohame Yedhi Ould  Moctar Hacen et Plusieurs centaines de  cadres indépendants ont décidé de fusionner pour donner corps à un nouveau parti politique. Cette révélation a été faite par les différents responsables de ces formations et courants  au cours d’une conférence de presse mardi. Une rencontre à l’occasion de laquelle une déclaration a été rendue publique. Le nouveau  regroupement politique  rentre dans le cadre de la refondation de l’ancien parti au pouvoir. Il   se définit comme « une force dynamique vecteur de rénovation et de progrès » et se fixe comme objectif « d’accéder au pouvoir par des voies et moyens démocratiques ». Les forces politiques qui ont annoncé la naissance du nouveau parti par la refondation de ADHIL engageront très prochainement de larges concertations en vue de l’élaboration d’un document cadre définissant leur programme. Les différentes personnalités ayant pris la parole lors de la cérémonie d’annonce de la fusion  ont toutes  mis l’accent sur « l’incompétence » du pouvoir actuel qui mène le pays vers le chaos politique et la ruine économique. Tel a été le cas entre autres de Louleid Ould Weddad, Mohamed Yehdhi Ould Moctar Hacen….. Au sein du nouveau rassemblement on note la présence de nombreux acteurs  issus du personnel politique qui a dirigé la Mauritanie au cours des 30 dernières années. A titre d’exemple il faut citer  notamment les figures emblématiques des régimes passés : Louleid Ould Weddad, tout puissant directeur de cabinet sous le magistère Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya. Mohamed Yedhi Ould Moctar Hacen, ancien Secrétaire Général du Parti Républicain, Démocratique et Social (PRDS) sous le même régime et ex ministre pendant le règne de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Il y a également l’actuel président du PNDD, Yahya Ould Ahmed Waghef, premier Ministre jusqu’au coup d’état du 6 août 2008. Quant aux cadres indépendants, ils viennent des rangs de la mouvance de l’ancien premier Ministre et candidat malheureux  à l’élection présidentielle de mars 2007, Zeine Ould Zeidane. Du coup, la fusion du mardi 20 avril 2010  renvoie à  une brochette de personnalités et cadres ayant régulièrement arpenté les couloirs du pouvoir au cours des années passées (anciens PM, ex ministres, SG de ministères et directeurs généraux de grandes entreprises publiques du pays).  La naissance de ce vaste rassemblement qui est un condensé de forces politiques et de cadres venus du sérail du pouvoir (Taya, transition CMJD et Sidi) dénote d’un net élargissement de l’opposition radicale au régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz. 

 

 















GABONEWS APAnews