Gambie : accrochages entre pro Djamé et soldats de la force africaine


Banjul - Sahara Media
Samedi 22 Avril 2017



Gambie : accrochages entre pro Djamé et soldats de la force africaine
Des accrochages intervenus hier vendredi entre des soldats gambiens, pro Djamé, l’ancien chef de l’état gambien,  et d’autres de la force africaine de maintien de la paix dans le pays ont fait deux blessés dans les rangs des militaires gambiens.

L’incident est intervenu dans le village de Katilaye, village natal de l’ancien président gambien, lorsque des soldats de la force africaine ont voulu entrer dans la maison de Yaya Djamé, ce auquel  les militaires gambiens en se sont opposés.

Pour le ministre gambien de l’intérieur l’incident est né d’une incompréhension entre les deux parties, les soldats africains disposant d’une autorisation écrite, ce que les soldats gambiens sur place ont ignoré en l’absence de leur chef hiérarchique.

Le ministre gambien a déclaré que la force africaine stationnée en Gambie n’est pas une force d’occupation, mais qu’elle contribuait à la consolidation de la sécurité jusqu’à ce que le gouvernement puisse travailler dans un climat sécurisé.

Il a salué le professionnalisme des soldats gambiens qui se sont comportés comme il se devait et ont fait preuve de grande retenue.

Des soldats de la CEDEAO se trouvent actuellement en Gambie à la demande du président Adama Barrow, dont les partisans craignent que l’influence de l’ancien chef de l’état, Yaya Djamé, qui a dirigé le pays d’une main de fer pendant 22 ans, n’entrave le processus d’installation des nouvelles administrations en Gambie.
 
 














GABONEWS APAnews