Gambie : nouvel échec d’une médiation de la dernière chance


Saharamédias - Agences
Jeudi 19 Janvier 2017



Gambie : nouvel échec d’une médiation de la dernière chance
Le président Mohamed O. Abdel Aziz s’est rendu mercredi en Gambie, pour tenter de raisonner le président gambien, Yaya Djamé, dont le mandat est arrivé à expiration à minuit, de remettre le pouvoir au président élu, Adama Barro.

Des entretiens qui ont duré trois heures d’horloge ont réuni le président Aziz et Yaya Djamé, au palais présidentiel à Banjul, et le président Djamé n’a pas assoupli sa position.

Il est resté ferme, refusant toute concession quant à son départ du pouvoir.

Après Banjul, le chef de l’état mauritanien s’est rendu à Dakar, où il s’est entretenu avec le président sénégalais, Macky Sall à l’aéroport Léopold Sédar Senghor, des entretiens auxquels se joindra plus tard le président gambien élu, Adama Barro et qui se sont achevés aux premières heures du jeudi.

Au terme de ces entretiens à trois, à l’aéroport de Dakar, aucun des chefs d’état n’a souhaité s’exprimer.
Pendant ce temps, l’option militaire pour faire partir Yaya Djamé se dessine de plus en plus.

Les troupes de la CEDEAO, stationnées sur la frontière sénégalo-gambienne, se prépareraient à entrer en territoire gambien, le commandement au sol ayant été confié au chef d’état major de l’armée de terre sénégalaise.

Toujours est-il que le chef d’état major de l’armée gambienne, a réaffirmé mercredi que ses soldats ne combattront pas les troupes africaines et qu’il « n’engagera pas ses soldats dans une bataille insensée ».
 
 
 
 
 














GABONEWS APAnews