Grande inquiétude dans le monde après la réélection du président N’Guesso


Saharamédias - Agences
Dimanche 10 Avril 2016



Grande inquiétude dans le monde après la réélection du président N’Guesso
La communauté internationale, particulièrement l’union européenne et les états unis, s’est inquiétée de la réélection pour un troisième mandat du président Denis Sassou N’Guesso, au terme d’une révision constitutionnelle.

Cette réélection, rejetée par toute l’opposition, a été suivie de violences dans plusieurs localités du pays.

L’Europe et les Etats Unis ont dénoncé ce qu’ils ont appelé une atteinte aux droits de l’homme lors d’opérations de police destinées à taire les protestations postélectorales.

17 personnes sont mortes après ces élections et des tirs d’armes ont été signalés lundi, dans la région considérée un fief de l’opposition au sud de Brazzaville.

L’union européenne avait refusé d’envoyer des observateurs à ces élections, considérant qu’il y avait des manquements à la loi électorale et aux enregistrements des électeurs.

Le président Sassou N’Guesso a dirigé ce pays africain, producteur de pétrole, 35 ans lors des 37 dernières années.

En octobre dernier, le président N’Guesso avait décidé des amendements constitutionnels en vertu desquels il faisait sauter les verrous qui l’empêchaient de se représenter, malgré l’âge et le nombre de mandats présidentiels déjà effectués.

Le gouvernement congolais a annoncé avoir arrêté 50 anciens membres de la milice Ninja qui avait combattu en 1997 le président N’Guesso.

Le gouvernement les accuse d’avoir participé aux violences de lundi dernier.
 
 
 
 














GABONEWS APAnews