Hannena : Haïdalla et Taya ont adopté mieux réagi face à la sécheresse que Ould Abdel Aziz


saharamedia
Dimanche 22 Janvier 2012



Le président du parti Hatem, Saleh Ould Hannena, a déclaré que la Mauritanie fut victime de la sécheresse en 1984 et en 2003, au temps de Taya, et encore au temps du président Mohamed Khouna Ould Haidalla, et que les deux chefs d’Etat ont bien réagi par rapport à cette catastrophe.

Ould Hannena, qui s’exprimait au cours d’un meeting populaire organisé ce dimanche par la Coordination de l’opposition démocratique (COD), dans la ville de Timbédra, a considéré que le président Mohamed Ould Abdel Aziz « a failli dans sa mission en faisant face à cette catastrophe », selon son expression.

Le président du parti Hatem a ajoutait que la COD ne dispose, à l’heure actuelle, d’aucun moyen pour changer la situation autre que celui de sensibiliser les populations sur les voies et moyens de faire face à la sécheresse « pour sauver ce qui peut encore l’être ».

Pour le président de la Convergence démocratique nationale (CDN), Mahfoud Ould Bettah, Ould Abdel Aziz « a usurpé le pouvoir pour protéger ses intérêts et fructifier ses biens », précisant qu’il n’est pas venu pour mener des réformes ou lutter contre la gabegie.

Pour Ould Bettah, le président Aziz « ne croit pas à la démocratie et n’est pas habileté à la donner ».

Quant au chef de file de l’opposition démocratique, Ahmed Ould Daddah, il a abordé dans son intervention « le rôle historique de la ville de Timbédra », précisant que cette ville subit aujourd’hui une marginalisation de la part du régime de Ould Abdel Aziz















GABONEWS APAnews