Hausse imprévisible du prix de la farine de blé


saharamedia
Mardi 5 Octobre 2010



Hausse imprévisible du prix de la farine de blé

La farine de blé vient de connaître une hausse qui a atteint près de 51% au niveau des marchés de Nouakchott, faisant passer le prix d’un sac de 50 kilogramme de 5000 UM à 7800 UM au cours des deux dernières semaines.

Un responsable au niveau de la fédération mauritanienne des boulangeries et pâtisseries a déclaré à Sahara média que les membres de cette fédération se trouvent devant deux éventualités : soit diminuer le poids de la miche de pain, soit augmenter son prix, précisant que c’est cette dernière perspective qui est la plus envisageable.

 

La source a aussi révélé que les boulangeries ne peuvent plus continuer à produire du pain « au prix et poids actuels, surtout qu’elles ne disposent pas de stocks suffisants de farine allant au-delà de deux semaines », et n’a pas manqué de rejeter la responsabilité d’une telle situation sur les commerçants et les propriétaires des moulins.

 

 

Des syndicats de travailleurs et des organisations de la société civile ne cachent pas leurs craintes de voir éclater des troubles sociaux consécutifs à toute hausse subite du prix du pain, notamment à Nouakchott où la miche est vendue à des prix fluctuants entre 50 et 100 UM. Des craintes qui augmentent sensiblement avec l’ouverture de l’année scolaire 2010-2011. 















GABONEWS APAnews