Islam : ligne rouge à ne pas franchir


saharamedia
Lundi 30 Avril 2012



En ma qualité de musulmane, d artiste musicienne et de militante des droits de l homme je suis profondément outrée par la forfaiture et l acte ignoble et odieux que viens d effectuer Birame ould Abeidi par l incinération des livres de théologie des plus grands érudits de notre religion en l occurrence Limam Malek, Cheikh Khalil Ibn El Gassem et Meyara .

 

Les érudits précités constituent des icones dans l interprétation du Coran et de la sunna et de ce fait ont permis la vulgarisation des préceptes islamiques à travers la péninsule arabique, le Machrek,le Magreb et le grand Sahara .Tout musulman a le droit et le devoir de les respecter car ils constituent notre lumière pour la compréhension et l appréhension du droit musulman .

 Le prophète Mohamed PSL a dit que les Ulémas sont les héritiers des Prophètes et partant de ce hadith nous autres musulmans ont l obligation du respect et de la loyauté spirituelle et intellectuelle à leur égard.

Au cours de la journée du vendredi 27 et dans une place publique au vu et au su de tout le monde en cette terre musulmane de bilad Chenguit et des Mourabitounes des livres contenant sourates et hadiths ont été brulés .Dans l histoire Musulmane seul les mécréants tatares ont osé brulé la bibliothèque de Bagdad .Ironie de l histoire le deuxième acte de l incinération se déroule sur la façade atlantique du monde musulman. La conscience Nationale musulmane et internationale en est profondément choquée et indignée.

Il convient de préciser que l Islam est le seul ciment de notre unité Nationale et il constitue une ligne rouge que personne n a le droit de franchir.

 

Tahra Hembara

Pdte de l’ong MAMIYA (Pour la Promotion des Arts et de la culture )

Vice pdte du RAPEC (Réseau Africain des promoteurs et Entrepreneurs Culturels)















GABONEWS APAnews