Jamil Mansour : Aziz n’a d’autres alternatives que de quitter le pouvoir s’il veut préserver la Mauritanie


saharamedia
Mercredi 11 Avril 2012



Jamil Mansour : Aziz n’a d’autres alternatives que de quitter le pouvoir s’il veut préserver la Mauritanie

Le président du parti « Tawassoul » a déclaré que sa formation, « prend l’Islam pour référence, la démocratie comme conviction et la nationalisme comme objectif ».
Mansour, qui s’exprimait dans lors d’un dîner auquel assistaient la plupart des leaders de son parti et des journalistes de la presse indépendante, avait exposé l’expérience de « Tawassoul », depuis son autorisation, passant par sa participation aux deux élections présidentielles sous Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et Mohamed Ould Abdel Aziz, mettant l’accent sur le processus qui a lié leur action depuis 2008.
Le président de « Tawassoul » a ajouté que depuis l’initiative lancée par son parti « réformer avant qu’il ne soit trop tard », il est devenu clair à leur formation et à celles de l’opposition que la Mauritanie traversait une période des plus difficiles.  
Jamil Mansour a poursuivit en disant que face à une telle situation, Aziz n’a d’autres choix que de partir, de manière pacifique, pour sauver la Mauritanie, et laisser ceux qui ont des capacités réelles, dans divers camps politiques, de la sauver.
Il a par la suite abordé tous les aspects de la crise, politique, économique et social, rendant le président Aziz et le Gouvernement responsables d’une telle situation.
Enfin, il a conclut en disant que « Tawasoul », après mure réflexion, juge que l’esclavage est une pratique abjecte et qu’elle doit être traitée « d’une manière qui garantisse l’unité et la solidarité entre les différentes composantes en Mauritanie ».

 















GABONEWS APAnews