Journée de plaidoyer pour l'effectivité des droits économiques des femmes au Sahel


saharamedia
Samedi 6 Novembre 2010



Journée de plaidoyer pour l'effectivité des droits économiques des femmes au Sahel

Le Réseau Africain pour le Développement Intégré (RADI) et le Réseau des Organisations de la Société Civile pour la Promotion de la Citoyenneté (CRDI) ont organisé une journée de plaidoyer pour l'accès des femmes de Mauritanie, du Niger et du Sénégal  à l'eau et à la terre, samedi à Nouakchott.

Une quarantaine de participants,  issus de différentes organisations de la société civile, des associations de défense des droits de l'homme, des coopératives... ont pris part à la rencontre qui a bénéficié du soutien du Centre Canadien de Recherche pour le Développement International (CRDI).

 

Le projet pour l'accès des femmes à l'eau et à la terre dans le Sahel est justifié par  un contexte sous régional dans lequel "la pauvreté et la vulnérabilité, dont l'une des causes réside dans le déficit structurel en ressources hydriques" sont des constantes dans la vie des communautés.

 

Une rareté qui affecte le droit d'accès des femmes à l'eau "alors que l'irrigation joue un rôle clef dans la politique de lutte contre l'insécurité alimentaire".

La non effectivité de la participation citoyenne des femmes les prive ainsi d'un  important droit au plan économique, et ôte  aux états un axe stratégique de développement.

L'enjeu se pose ainsi en termes d'accès et de contrôle des ressources dans des systèmes de production basés sur l'irrigation.















GABONEWS APAnews