Kouchner : Le combat de la Mauritanie contre Alqaida pourrait être long


saharamedia
Lundi 26 Juillet 2010



Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères français, a décrit ce qui se passe entre la Mauritanie et al-Qaida au Maghreb islamique comme une guerre qui peut être à long terme. Le ministre Français, à l’issue d’une réunion avec le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est félicité de ce qu’il a appelé "es efforts de la Mauritanie face terrorisme». Kouchner a refusé d'entrer dans des détails sur une question relative à la nature des menaces aux quelles pourraient faire face la Mauritanie et les intérêts français dans le pays. Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que la France a aidé l'armée mauritanienne dans une opération contre Al-Qaïda et « qui devait conduire à la libération de l’otage français, Michel Germano, que l'organisation a exécuté ", affirmant que l'otage n'était pas présent sur le site visé par l’opération. Il a ajouté que la France avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour sauver la vie de Germaneau, "mais les ravisseurs ne sont pas prêtés à la négociation, et il n'y avait plus de temps pour faire autre chose que ce qui a été fait". Le ministre français a souligné qu'il avait discuté avec le président mauritanien des moyens de nature à aider la Mauritanie dans sa guerre contre le terrorisme et dit qu’ il a conseillé aux ressortissants français en Mauritanie de faire preuve de prudence et d'éviter les déplacements  inutiles. Kouchner a déclaré qu'il rencontrera la communauté française lundi soir pour exprimer sa solidarité avec elle, après ce tragique événement. Kouchner est arrivé à Nouakchott, dans le cadre d’une brève visite qui le conduira à Bamako et Niamey en tant qu’envoyé du président français, Nicolas Sarkozy, un jour après l'exécution de l’otage français Michel Germano.

 

 

 















GABONEWS APAnews