L’APP attaque Ould Abdel Aziz et l’accuse d’exclure ses adversaires de l’administration


saharamedia
Dimanche 1 Août 2010



L’APP attaque Ould Abdel Aziz et l’accuse d’exclure ses adversaires de l’administration

l'Alliance populaire progressiste a attaqué avec véhémence le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, qu’elle a accusé de « mener une politique d'exclusion et de liquidation de tous ceux qui refusent de faire allégeance à son régime en se servant de l’administration comme tremplin ainsi que les institutions publiques ».

 

Le parti a déclaré, dans un communiqué publié ce dimanche, que « cette politique a entraîné une défaillance dans l'administration, en raison de l'exclusion, du marginalisme et de l'isolement des personnes ayant une expertise au bénéfice du clientélisme et de l’absence de compétences ».

Le parti a souligné que "la persistance de cette politique a conduit à la paralysie quasi totale des administrations centrales et régionales devenues incapables de remplir les fonctions de planification et de création d'initiatives visant à servir les citoyens».

Le parti a vivement condamné ce qu'il a appelé «une politique de destruction systématique de l'administration publique et l’implantation de la culture du clientélisme en lieu et place des compétences et de l’efficacité. Une donne a qui conduit les cadres diplômés à hésiter à rentrer chez eux après avoir terminé leurs études universitaires à l'étranger"

Le parti a appelé à un arrêt immédiat de cette approche, en ajoutant qu '«il y a un nouvel épisode de politique d'exclusion et de règlement de comptes ciblant le secteur diplomatique et notamment en France »

 















GABONEWS APAnews