L’APP critique sévèrement les dernières élections présidentielles


Saharamedias/Nouakchott
Lundi 30 Juin 2014


L’Alliance populaire progressiste (APP) a exprimé sa réprobation pour ce qu’il a qualifié de « manipulation crapuleuse des listes, des résultats et du taux de participation » lors de l’élection présidentielle du 21 juin 2014.


L’APP critique sévèrement les dernières élections présidentielles
Cette sortie du parti de l’ancien président de l’Assemblée nationale, actuel président du conseil économique et social, Messaoud Ould Boulkheir , a été exprimé ce lundi dans le communiqué dont la teneur suit :
«  L’élection du 21/06/2014 s’est déroulée et s’est achevée comme un non évènement pour l’écrasante majorité des électeurs, contrairement aux affirmations en panne d’inspiration des Autorités, au complaisant satisfécit d’une « CENI » toujours hors jeu, honteusement incompétente et ridiculement tripatouilleuse et aussi, en dépit du témoignage on ne peut plus faux d’observateurs visiblement en manque d’emploi.
Bien qu’elle se soit déroulée en l’absence «habilement organisée » de la quasi totalité des partis de l’opposition démocratique et qu’elle ait bénéficié a priori du soutien inconditionnel et sans réserve des tribus, des associations professionnelles, de l’Administration, de l’Armée et surtout de leurs moyens économiques et psychologiques, cette élection restera à jamais gravée dans les esprits de chacun comme la plus impopulaire et la plus désastreuse de toutes.
Loin donc de contribuer à combler le réel et grave déficit démocratique d’un quinquennat qui a été celui de tous les dangers, elle est venue l’exacerber et susciter les plus sombres interrogations sur l’avenir du pays.
En effet, que pouvait donc lui réserver le Destin quand les candidats à cette élection, disait-on démocratique, n’y ont développé en termes de programmes censés déterminer et départager les électeurs, que des invectives acerbes, des contre vérités, des insultes et des menaces sur fond d’intolérance, de haine, de violence et de racisme ?
Au lieu de voir s’y mesurer les candidats les uns aux autres, par joutes interposées, « la campagne» leur a plutôt servi d’opportunité pour déverser leur rancœur sur tous ceux (Partis ou individus) qui ont prôné le boycott et qui sont devenus pour ainsi dire, eux et la société, les victimes collatérales d’un spectacle organisé pour d’autres.
 
Pour toutes ces raisons, A.P.P. fidèle à ses principes et à sa Ligne :
 
•             Regrette et condamne avec force toutes les manipulations malveillantes des listes, des résultats et du taux de participation menées par la «CENI» pour masquer l’échec cuisant de cette élection,
 
•             Félicite chaleureusement tous les militants d’A.P.P., ceux du F.N.D.U. et tous les électeurs boykotistes pour la brillante réussite du mot d’ordre,
•             Met en garde le pouvoir contre les dangers certains que fait courir au pays sa conduite très personnalisée des affaires du pays, loin de toute concertation politique et ce en dépit d’un environnement économique, social et sécuritaire des plus préoccupants.
 
•             Appelle tous les Acteurs et particulièrement l’Opposition Démocratique et la Société Civile à davantage de prise de conscience des dangers imminents qui menacent le pays et qui devraient susciter davantage d’unité, d’humilité et de réalisme politique pour voler au secours de la Patrie en danger.
 
Nouakchott, le 30 Juin 2014
Le Bureau Exécutif














GABONEWS APAnews