L’APP refuse un nouveau dialogue entre le pouvoir et la COD


Jeudi 20 Février 2014


Le parti Alliance populaire progressiste (APP) que préside Messaoud Ould Boulkheir, et membre de la Coalition pour une alternance pacifique en Mauritanie (CAP) a déclaré s’opposer à tout dialogue entre le pouvoir et la Coordination de l’opposition démocratique (COD), considérant que celui que la CAP avait mené, en 2011, avec la majorité, a réalisé la plupart des conditions pour la tenue d’élections libres et transparentes.


Messaoud Ould Boulkheir, président de l'APP
Messaoud Ould Boulkheir, président de l'APP
Dans un communiqué rendu public ce jeudi, l’APP affirme que ceux qui œuvrent  pour des concertations entre le pouvoir et l’opposition « ne doivent pas voir en cela un nouveau dialogue », considérant qu’il s’agirait alors d’une « perte de temps ».
L’APP a cependant appelé à la dissolution de la Commission électorale indépendante (Ceni) et de ses démembrements pour la recomposer de nouveau, en veillant à ce que toutes les tendances politiques y soient représentées.














GABONEWS APAnews