L’Espagne pourrait souhaiter la libération du présumé salafiste Taki ould Youssouf contre celle de ses ressortissants aux mains de l’Aqmi


saharamedia
Lundi 7 Juin 2010



L’Espagne pourrait souhaiter la libération du présumé salafiste Taki ould Youssouf contre celle de ses ressortissants aux mains de l’Aqmi

Sahara media a appris, de sources généralement bien informées, que la visite surprise effectuée, hier à Nouakchott, par le ministre espagnol des affaires étrangères, Miguel  Angel Moritanos, avait pour objectif d’obtenir des autorités mauritaniennes la libération du présumé salafiste Taki Ould Youssouf contre celle de ses ressortissants aux mains de l’Aqmi. Ces mêmes sources estiment que le gouvernement du royaume espagnol doit avoir reçu un feu vert de l’aqmi qui lie la libération des otages espagnols à celle de Taki Ould Youssouf qui est emprisonné en Mauritanie. Un échange qui serait difficile à envisager quand on sait les réticences mauritaniennes par rapport à la libération des prisonniers salafistes. Ces réticences qui avaient amené Nouakchott à rappeler son Ambassadeur au Mali en raison de la libération de prisonniers salafistes par les autorités maliennes en échange de la vie d’un otage français. Quand à Taki Ould Youssouf, il est un élément important de la mouvance salafiste et en exigeant sa libération contre les otages espagnols, l’aqmi doit miser sur l’ascendant qu’ont les autorités espagnoles sur le pouvoir en Mauritanie et notamment à la veille de la réunion des donateurs à Bruxelles.

 

 

 

 















GABONEWS APAnews