L’Espagne « pousse » Nouakchott à renouveler ses accords de pêche avec l’UE


saharamedia
Mercredi 30 Mai 2012



L’Espagne « pousse » Nouakchott à renouveler ses accords de pêche avec l’UE

Le ministre espagnol de l’Agriculture, Miguel Arias Canete, a indiqué, au cours d’une courte visite à Nouakchott, que l’Espagne espère voir la Mauritanie renouveler ses accords de pêche avec l’Union européenne qui, jusque-là, ont achoppé sur des incompréhensions de part et d’autre.

Le ministre espagnol, qui avait été reçu hier mercredi par le président Mohamed Ould Abdel Aziz, avait également tenu une réunion de travail avec son homologue mauritanien avant de quitter Nouakchott mardi soir.

 

A l’issue de l’audience avec le président Aziz, Miguel Arias Canete a déclaré avoir exprimé au président mauritanien le désir de l’Espagne de voir la Mauritanie renouveler le protocole de pêche avec des conditions techniques et financières permettant à la flotte espagnole de pouvoir continuer ses activités de pêche dans les eaux territoriales de la Mauritanie.

 

Le dernier protocole permettait à quelque 100 navires de pêche européens de pouvoir opérer dans la ZEE (Zone économique exclusive) de la Mauritanie en versant à celle-ci une compensation financière de 305 millions d’euros répartis sur quatre ans.

Et comme conditions posées par la Mauritanie pour le renouvellement d’un tel accord, l’acceptation par l’UE de débarquer 2% de ses prises dans le marché local et de constituer à 60% les équipes de marins se trouvant sur les bateaux de l’UE.

Notons que les statistiques officielles indiquent que le secteur des pêches entre pour 20% dans les recettes budgétaires et assure l’emploi à quelque 36.000 personnes.















GABONEWS APAnews