L’Espagne remet les membres de la famille mauritanienne à Interpol


saharamedia
Mardi 1 Novembre 2011



Un membre de la famille mauritanienne qui était détenue en Espagne nie catégoriquement qu’elle ait été remise à l’ambassade de leur pays en Espagne pour être transférer en Mauritanie.

Moktar Ould Bouna a déclaré, dans un contact téléphonique avec Sahara média, que les autorités judiciaires espagnoles ont plutôt remis les membres de cette famille à Interpol et qu’ils seront ramenés en Mauritanie, avec des policiers mauritaniens, le 7 novembre prochain.

Il a expliqué que ce transfert s’inscrit dans le cadre d’un accord entre la Mauritanie et l’Espagne préconisant l’échange des prisonniers pour leur permettre de passer le reste de leur peine dans leur pays d’origine, excluant qu’une telle libération entre dans le cadre d’un supposé pacte entre l’Espagne et Al qaeda au Maghreb Islamique (AQMI), pour la libération des otages.

A noter que la justice espagnole avait condamné Mohamed Abdallahi Ould Bouna à deux ans  et demi de prion ferme, sa femme, Hawa Mint Cheikh à 12 ans de prison et le mari de leur fille à la même peine (12 ans) les accusant d’avoir marié leur fille (naturalisée espagnole) alors qu’elle est mineure, à son cousin, Moctar Salem Ould Bouna.















GABONEWS APAnews