L’OMS appelle l’Afrique de l’Ouest à riposter à Ebola


Saharamedias+Agences
Lundi 30 Juin 2014


Face à la propagation de la fièvre hémorragique Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé, jeudi 26 juin 2014, les pays d'Afrique de l'ouest à prendre «des mesures drastiques».


L’OMS appelle l’Afrique de l’Ouest à riposter à Ebola
L'agence de l'ONU est "vivement préoccupée" par la transmission en cours de l'épidémie aux pays voisins ainsi que par le potentiel de propagation internationale ultérieure du virus Ebola. 

Elle estime qu'"il faut impérativement intensifier les efforts de riposte, promouvoir la collaboration transfrontalière et le partage d'informations sur les cas suspects et mobiliser tous les secteurs de la communauté afin de garantir un accès sans entrave aux zones affectées".
L'organisation a jusqu'à présent fourni une assistance technique en déployant une équipe pluridisciplinaire de plus de 150 experts.


Malgré les efforts, le nombre de cas et de décès ne cesse d'augmenter autant que celui de régions nouvellement affectées. 

La fièvre Ebola a tué 399 personnes sur un total de 635 cas d'infection dans les trois pays d'Afrique de l'ouest depuis janvier, selon les données de l'OMS.


Dans ce contexte, l'Organisation organise les 2 et 3 juillet à Accra une réunion des ministres de la Santé de onze pays de la région et les partenaires impliqués dans la riposte à la flambée d'Ebola. 


L'épidémie actuelle est considérée par l'OMS comme étant la plus grave jamais observé en Afrique de l'Ouest, le virus Ebola pouvant se propager rapidement par le contact avec des personnes ou des animaux infectés. Pour l'heure il n'existe aucun remède ou vaccin contre la maladie.


 














GABONEWS APAnews