L’ONU dément avoir empêché Aziz de prendre la parole à l’assemblée générale


Nouakchott - Saharamédias
Vendredi 6 Octobre 2017



L’ONU dément avoir empêché Aziz de prendre la parole à l’assemblée générale
Le porte parole officiel des nations unies a démenti jeudi les informations selon lesquelles le président Mohamed O. Abdel Aziz avait été empêché de prendre la parole lors de l’assemblée générale le 19 septembre dernier.

C’était le ministre mauritanien des affaires étrangères, Isselkou O. Ahmed Izidbih qui avait prononcé le discours au nom du président Mohamed O. Abdel Aziz, ce qui avait été à l’origine de larges controverses d’autant que le chef de l’état mauritanien se trouvait à New York pour assister aux travaux de l’assemblée générale de l’ONU.

Dans une lettre adressée au journal « jeune Afrique » qui avait annoncé que le chef de l’état mauritanien avait été empêché de prendre la parole du fait d’une erreur protocolaire, le porte parole des nations unies a dit que la décision de faire prononcer le discours du président mauritanien par le ministre des affaires étrangères était purement  une décision mauritanienne et que les nations unies n’avaient nullement interféré.

Le journal francophone avait publié une information selon laquelle une erreur protocolaire de l’ambassadeur mauritanien aux nations unies, Ba Ousmane, avait empêché le président mauritanien de prendre la parole à la tribune de l’assemblée générale.

« Jeune Afrique » avait écrit que Ba Ousmane, ancien ambassadeur mauritanien en Gambie, avait omis de porter le nom du chef de l’état mauritanien sur la liste des personnes devant prendre la parole à l’assemblée générale, et avait tenté par la suite de remédier à cette erreur, mais il était trop tard.


 














GABONEWS APAnews