L’Obésité…Symbole du Malaise de la Femme Mauritanienne


saharamedia
Vendredi 24 Août 2012



photo: Lespetitsrien.com
photo: Lespetitsrien.com

Pourquoi les femmes mauritaniennes ont-elles tendance à négliger leur santé corporelle ? Pourquoi ne se révoltent-elles contre les traditions archaïques qui portent gravement atteinte  à leur santé physique et psychique ? Pourquoi restent-elles prisonnières d’anachronismes d’un autre âge tels ces clichés sociaux vantant la paresse et la dépendance du soi-disant sexe faible ?

Que peut-on  espérer d’une société qui condamne à la passivité la moitie de ses membres par la promotion d’une conception de la beauté féminine fondée sur une valorisation excessive de l’obésité?  Quel sera le sort de ces générations élevées à l’ombre de femmes rétives à la modernité et désarmées pour affronter les énormes défis du troisième Millénaire ?

Il va sans dire qu’il est de notre intérêt vital de revoir nos habitudes culinaires et réviser notre culture gastronomique à l’aune des exigences de la science moderne.
Dans notre société l’embonpoint est favorisé alors qu’ailleurs il est décrié. De plus, on prive trop tôt la jeune fille de s’épanouir naturellement en la gavant comme une vache pour être  vendue sans pitié au plus offrant, peut être à un acheteur ayant l’âge de son père, qui va s’en servir uniquement pour la satisfaction de ses désirs et caprices. Malheureusement les exemples qui attestent de cette amère réalité abondent.   

Par conséquent, les jeunes filles, victimes de cette conception erronée de l’esthétique féminine, seront exposées à un vieillissement prématuré qui tranche avec la vivacité des femmes du monde occidental par exemple. Mais quelle religion pourrait justifier ou défendre ce type de mentalités rétrogrades ? L’Islam ?  Bien au contraire. Cette religion exhorte plus à la mobilité qu’à l’inertie. Elle invite à  la productivité ; non au désœuvrement. Bref, l’Islam exige de tous ses adeptes, hommes ou femmes, l’implication dans son projet de promotion civisationnelle.

Cela n’est réalisable qu’avec la forte participation de nos femmes à la vie active ; et non leur marginalisation promue par  les adeptes d’un archaïsme  qui contredit clairement la finalité et l’esprit de l’Islam.
Les femmes n’ont-elles pas côtoyé les hommes durant les premières conquêtes islamiques, contribuant, ainsi, à la lutte contre l’injustice, l’ignorance et la misère ? Et aujourd’hui au 21e siècle, certains viennent, hélas, déformer l’image de cette religion monothéiste en défendant un statu quo rétrograde au détriment d’aspirations  à un meilleur avenir !


Toutefois, ce phénomène d’obésité de la femme mauritanienne n’est qu’une goutte d’eau dans la mare de ses malheurs en général. D’où l’obligation morale de promouvoir de toute urgence l’émancipation féminine par la valorisation du travail et de l’éducation et  la promotion de l’hygiène physique et mentale.    


Ould Mohameden Med Abdellahi) journaliste et interprète, à Tunis.















GABONEWS APAnews